mardi 22 septembre 2020

Les conseils d’un catalogue

    Bonjour et bonne lecture !

    Toutes les semaines, je reçois des prospectus dans la boîte aux lettres. Je les feuillette attentivement, à la recherche des bonnes affaires ou de la promotion à ne pas rater. Lorsque je vais faire mes courses, je note le produit sur ma liste ainsi que son prix avantageux. Je précise même s’il s’agit d’une réduction immédiate ou d’une remise sous la forme d’une cagnotte sur ma carte de fidélité. A la fin de l’année, cette cagnotte me sert à offrir des cadeaux pour mes proches, ou tout moins elle y contribue. Pour ce qui est des autres catalogues, je les feuillette avec intérêt, par exemple pour découvrir les dernières tendances dans le domaine de la décoration. J’aime beaucoup les aménagements de salle à manger ou de chambre. Avec certaines photos, j’ai l’impression de plonger dans le monde de Pinterest, un monde où j’adore rêver en regardant toutes ces belles choses que je ne me paierai jamais. Bon, il est vrai que les produits proposés dans les catalogues sont en général à la portée de toutes les bourses. Vous l’aurez compris, dès que je reçois des prospectus, j’aime bien m’installer pour les feuilleter. Et dernièrement, un prospectus a donné quelques conseils dans différents domaines. Pour être plus précise, ce sont des astuces qui tournent autour de l’entretien de la maison et du linge. Si ça vous intéresse, je vous laisse les découvrir dans la suite de l’article.

    Le premier conseil qui m’a fait réaliser que ce catalogue en refermait plein concerne la cuisine, et plus précisément l’églefin. Je cite le prospectus : “Au four, à la vapeur, grillé, pané, en papillote… cuisinez l’églefin sous toutes ses formes ! Egalement connu sous le nom de haddock lorsqu’il est fumé et salé, ce poisson riche en protéines vous offrira une chair fine et délicate. Son goût subtil fera forcément chavirer toute la famille !”. Un livre de recettes aurait également énoncé toutes ces façons de cuisiner l’églefin, certes avec toutes les précisions que cela incombe (préparation, temps de cuisson) mais on en apprend davantage sur ce poisson qui s’effritte si on le cuit trop longtemps.

     Si vous ne savez pas comment entretenir vos roses, je vous laisse lire ce deuxième conseil : “Pour conserver le plus longtemps possible votre magnifique bouquet, enlevez les feuilles et coupez les tiges en biseau à l’aide d’un sécateur. Plongez-le ensuite dans un grand vase rempli en deux tiers d’eau tiède. Placez votre bouquet dans un endroit frais et vérifiez le niveau de l’eau tous les jours”. Il est vrai qu’un beau bouquet placé au centre d’une table apporte une touche de déco originale, à vous également de trouver le vase. Pour en revenir à ce conseil déniché dans un prospectus, les grandes enseignes alimentaires disposent d’un espace partagé entre les plantes et les fleurs et je vous conseille de jeter un coup d’oeil, vous pourriez être surpris.

     J’en viens maintenant aux astuces et conseils pour la maison. Ici, je commence avec une astuce pour enlever les taches d’encre : “Une goutte d’encre sur un tee-shirt, un pull ou un pantalon ? Il existe plusieurs solutions : tamponnez la tache avec un coton imbibé d’alcool à 90° C, utilisez un mélange de sel et de jus de citron ou encore vaporisez une laque par-dessus et frottez avec un chiffon humide !”. Toutes ces astuces sont naturels et ne nécessitent que peu d’ingrédients à chaque fois. Ensuite, il ne reste plus qu’à mettre le vêtement en question dans la machine à laver avec un peu de lessive et le tour est joué, surtout que le lavage estompera l’odeur d’alcool de la première astuce.

      Mesdames, je pense que l’astuce suivante vous sera d’une grande aide, surtout si vous vous maquillez et que vous appliquez plus spécifiquement ce produit ; je veux bien évidemment parler du fond de teint qui permet d’avoir un teint unifié et mat. Justement, comment supprimer les taches de fond de teint ? Autrement dit, “Faire disparaître les traces de maquillage sur vos vêtements ? Rien de plus simple. Saupoudrez avec un mélange de talc et de bicarbonate de soude sur la tache. Frottez-la avec un linge mouillé, préalablement trempé dans de l’eau savonneuse”. Cette fois-ci, tout le monde ne possède pas ces ingrédients à la maison mais c’est bon à savoir. Combien de fois vous est-il arrivé d’essayer un vêtement en magasin en sachant qu’une autre cliente l’avait également enfilé sur elle ? Les traces de maquillage sont révélatrices.

      Cette fois, ce conseil ne vous coûtera pas un centime et pourtant, il change la vie. En effet, “Quel est le secret d’une maison saine ? Ouvrir ses fenêtres matin et soir pendant 15 à 20 minutes ! En plus de faire sécher rapidement votre sol fraîchement lavé, cette astuce vous permettra de renouveler naturellement l’air de votre habitat”. Il est en effet recommandé d’aérer son logement au moins quinze minutes par jour, même en plein hiver. Par exemple, l’idéal est d’aérer votre chambre avant de faire votre lit pour que le matelas se gorge de cet aire frais. Je ne vous parle pas de la cuisine qu’il fait d’aérer afin d’éviter que les odeurs ne stagnent dans cette pièce et ne se propagent dans le reste de la maison. Il serait dommage de sentir le poulet frit pendant que vous regardez votre série préférée à la télé. Et je ne vous parle pas non plus de la pièce d’eau, autrement dit la salle de bains où il est indispensable d’ouvrir la fenêtre si vous avez la chance d’en avoir une. Si vous vivez en appartement, je sais que ce n’est pas toujours le cas.

      J’en arrive maintenant au dernier conseil de ce catalogue. Cette fois-ci, il est temps de désodoriser son lave-vaisselle. En effet, “les résidus alimentaires et autres saletés s’accumulent dans votre lave-vaisselle et laissent de mauvaises odeurs ? Optez pour un désodorisant naturel ! Coupez un citron en deux et ôtez les pépins. Disposez ensuite un demi-citron dans le compartiment des couverts et l’autre avec les verres. Cette astuce efficace et peu coûteuse laissera une bonne odeur tout en permettant de dire adieu aux traces blanches sur votre lave-vaisselle !”. Il est vrai que le lave-vaisselle s’encrasse vite, au point qu’on voit de nombreuses publicités à la télé. Cela dit, il s’agit toujours de la même marque.

      J’espère que cet article qui change du format habituel vous aura plu et que ces conseils auront pu vous aider. Je ne peux pas vous dire s’ils fonctionnent à 100%, vu que je n’ai pas eu l’occasion de les mettre en pratique. Dans ce même catalogue, un petit encadré est consacré à la fabrication d’une éponge tawashi. Je l’évoque uniquement ici car je ne sais pas de quoi il s’agit (je serais bien en peine de vous apporter des informations complémentaires si vous m’en faisiez la demande) et l’explication pour la fabriquer ne me semble pas très claire (je vous insère une photo au cas où cela vous dirait quelque chose).

dimanche 20 septembre 2020

Slogans des produits de soin

    Bonjour et bonne lecture !

    Si vous me suivez depuis un petit moment sur mon blog, vous aurez remarqué que je m’intéresse beaucoup aux marques et à leurs slogans. Le slogan est supposé être une phrase d’accroche qui évoque bien l’image que veut donner la marque en question. Parfois, le slogan évolue au fil des ans pour être en harmonie avec l’époque qu’il représente. Dans l’article du jour, je vais vous présenter les slogans de marques que vous connaissez, même si vous ne les avez jamais utilisées. Vous en avez peut-être entendu parler à la télé ou à la radio, cette marque fait l’objet d’une publicité dans un catalogue… Ce ne sont que quelques exemples mais vous comprenez le principe. Je n’en oublie pas Internet dans cette liste qui est aujourd’hui un bon moyen de se faire connaître, par exemple si on veut lancer sa propre marque ou entreprise. C’est grâce à Internet que mon blog existe et que des lecteurs me suivent dans mes aventures. Si ça vous dit d’en apprendre davantage sur des marques de soin, je vous laisse lire la suite.

    Je commence par la marque Luxéol qui est souvent évoquée dans mes articles car je reçois des produits gratuits. Je les présente dans l’article en question, je mets en avant le produit concerné et je vous partage mon avis sincère, à savoir les points forts et les points faibles. Donc, si vous ne connaissez pas cette marque, elle propose une gamme complète autour du cheveu (shampoing, après-shampoing, sérum…). Pour être plus précise,c omposée de 7 compléments alimentaires et de 13 produits cosmétiques, la marque répond à plusieurs problématiques capillaires.  Grâce cette marque, on peut “reprendre le pouvoir sur nos cheveux”.

 

    Je poursuis avec la marque Nivéa qui propose une gamme complète de soins pour le visage. Si j’ai tenu à l’inclure dans cet article, c’est parce que j’utilise un gel nettoyant tous les matins depuis des années. Cela dit, le produit cité en premier pour cette marque sera la crème dans son pot en métal bleu. Et n’oubliez pas que “depuis 100 ans le soin c’est la vie”. En réalité, ce slogan n’a plus vraiment lieu d’être, du point de vue des années. En effet, en 1890, le pharmacien Oscar Troplowitz rachète un laboratoire appartenant à un autre pharmacien, Paul Carl Beiersdorf. Il y développe et y produit des rubans adhésifs, des pansements et de la colle de caoutchouc... Troplowitz baptise sa crème « Nivéa », du latin niveus, signifiant « blanc de neige ».

        

     Je continue avec cette troisième marque qui se développe de plus en plus, je veux bien évidemment parler de Dove. Tout comme pour la marque précédente, j’utilise le savon Dove tous les jours. Il adoucit la peau des mains et laisse une odeur agréable. On a l’impression de se plonger dans un bain de coton, tellement cette sensation nous enveloppe. Si vous voulez tester le gel douche ou les produits de soin pour le corps, je peux vous les recommander. La marque est introduite en 1955 par Lever brothers, l'une des deux entreprises à l'origine d'Unilever. C'est en 1991 qu'est mis sur le marché en France le pain de toilette Dove. Tous ces produits sont accessibles à des prix très raisonnables en grandes surfaces. Avec Dove, “découvrez la différence”.

     J’en suis déjà à la quatrième marque et c’est un réel plaisir de vous la présenter et de partager ces produits, il s’agit de la marque Le Petit Marseillais. Pour la petite histoire, les savons Le Petit Marseillais ont été lancés en 1982 par Bernard Lengellé, ancien journaliste au Dauphiné libéré. Leur nom reprend celui d'un ancien quotidien provençal, Le Petit Marseillais, et évoque le savon de Marseille. Lengellé commercialise d'abord son savon dans les pharmacies du Vaucluse Plus les années passent, plus cette marque sait se renouveler et innover pour satisfaire encore plus d’utilisatrices. Grâce aux concours organisés sur le site, j’ai déjà eu la chance de remporter deux magnifiques lots comprenant des nouveautés sentant divinement bon. Le dernier colis en date contenait un gel douche, un sorbet pour le corps ainsi que des miniatures. Le Petit Marsellais est “ensoleillé par nature”.

     Et si je vous dis “que nous le valons bien”, aurez-vous deviné de quelle marque il s’agit ? Je pense que vous aurez trouvé avec ce slogan bien accrocheur. Je veux bien sûr parler de l’Oréal qui, au départ, lançait un “parce que je le vaux bien” dans ses publicités. J’ai testé cette marque à travers des produits de soin, de maquillage (notamment le mascara)… Dire que l'origine du groupe remonte en effet à 1907, quand le jeune chimiste français Eugène Schueller met au point une teinture pour cheveux baptisée "l'Auréale".

     Je vous parle ici d’une autre marque qui ne propose que des produits pour les cheveux, il s’agit de Franck Provost que j’ai déjà testé par le passé. La gamme me convenait assez bien mais, plus je l’utilisais, plus les effets étaient moins visibles. Je m’explique : mes cheveux n’étaient plus aussi brillants et aussi lisses. Pourtant, avec “Franck Provost, des résultats professionnels, accessibles à toutes”. Pour la petite histoire, pupille de la Nation, Franck Provost commence sa carrière en 1972 comme apprenti chez le coiffeur au Lude. Trois ans plus tard, en 1975, son diplôme en poche, il emménage à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines où il ouvre son premier salon de coiffure. ... Il devient le coiffeur des stars.

     J’arrive déjà à la fin de mon article en vous présentant cette marque : Schwarzkopf qui vous propose “la qualité professionnelle”. J’ai également cette marque il y a quelques années mais je lavais mes cheveux le matin et ils était déjà sales en fin de journée. Je testerai un autre shampoing un jour par curiosité. Peut-être que le shampoing que j’utilisais ne me convenait pas. L'histoire commence à Berlin en 1898. Hans Schwarzkopf, pharmacien, ouvre sa droguerie. Inventeur de génie, il crée la première poudre de lavage de Schwarzkopf Professional, Schaumpon, l'un des premiers produits de la marque lancé sur le marché de la beauté.

      J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez pu en apprendre plus sur ces différentes marques. Chaque fois que je vous présente une marque, j’essaye d’aller encore plus loin. Et je compte bien continuer !

mardi 15 septembre 2020

Nettoyage de ma chambre

    Bonjour et bonne lecture !

    Le nettoyage et le rangement d’une maison ou d’un appartement (ou quel que soit le type de logement) sont des étapes indispensables afin de garder son intérieur organisé. Il suffit d’une veste laissée sur une chaise ou d’un document adminsitratif glissé en vrac dans un tiroir pour que commence le bazar. Ce sont de vrais signes comme quoi le désordre s’installe. En quoi cette veste non mise sur cintre dans un placard et un document non rangé dans la pochette sont-il des facteurs déclencheurs ? Tout commence toujours petit. On part du principe que ce n’est pas bien grave mais, au bout d’un certain temps, vous vous retrouvez avec des piles de vêtements à ne plus savoir qu’en faire et avec des tiroirs qui ne remplissent même plus leur fonction. La veste est un parfait exemple : vous rentrez chez vous et vous l’accrochez dans le placard en même temps que vous rangez vos chaussures. Dans l’article du jour, je mets plutôt l’accent sur le ménage, et en particulier le ménage de ma chambre. Cela dit, ma méthode fonctionne également pour les autres pièces de la maison ? Vous voulez voir comment je procède ? Je vous invite à lire la suite de cet article.

    Lorsque je rentre dans ma chambre, le premier meuble qui se trouve sur ma gauche en rentrant est ma commode. Ensuite, il y a ma table de bar où on retrouve beaucoup de livres en ce moment, ma chaîne hifi et ma boîte à couture. Un bloc 4 tiroirs surmonté de boîtes de rangement vient compléter ce tour d’horizon avant d’atteindre mon bureau. De chaque côté de mon lit sont installés des chevets. Pour ne pas m’éparpiller et ne plus savoir quel meuble a été dépoussiéré, je fais le tour de ces meubles en question dans l’ordre où je viens de vous les citer. Et quand je vous dis que ma façon de procéder est valable dans toutes pièces, il suffit de se rendre dans le salon où vous avez peut-être un buffet, une table d’appoint à côté du canapé et un meuble TV. Les pièces d’eau font exception à cette règle car vous n’allez pas nettoyer votre évier avant d’avoir nettoyé la plaque de cuisson ou les étagères du frigo. Cela ne vous empêche de respecter l’ordre des meubles (si on peut appeler ça comme ça) mais vous finirez obligatoirement par l’évier qui se situe en plein milieu par exemple.

 

      Je commence donc avec la commode où je vous ai mis une vue d’ensemble. Vous voyez, elle est plutôt bien chargée. En plus de la poussière qui se dépose partout, mes pinceaux laissent des dépôts d’une poudre ou d’un fard à paupières que je viens d’appliquer. Et les télécommandes ne sont pas en reste puisque la poussière se glisse entre les boutons. Vous apercevez mon téléphone, la miniature d’un bateau qui accoste souvent au Havre et pour lequel j’ai un coup de coeur : ce bateau Aïda a un grand sourire à sa pointe. On y voit également deux lumignons en forme de coeur. Pour un grand ménage, je retire justement tout ce qui se trouve sur la commode, à l’exception des appareils. Une fois que tout est enlevé, il est temps de constater que le ménage a bien besoin d’être fait, les objets ont laissé des empreintes, comme ce petit papillon lumineux dont l’embase est bien marquée !

    

     Vous remarquerez que le devant de la télé ainsi que le lecteur Blu-Ray ont subi le même sort puisqu’on voit les traces de ce qui était posé précédemment. Devant la télé on y trouve la télécommande de la télé et la télécommande du lecteur. Et sur le lecteur, j’avais posé un boîtier. C’est dingue comme la poussière peut laisser des pavés pareils. Un bon coup de Swiffer et tout disparaît comme par magie ! Il faut dire que la couleur noire est plus sujette à la poussière, regardez bien autour de vous si vous avez des meubles de cette couleur. Dès qu’il y a un peu de poussière, ça se voit comme un nez au milieu de la figure.

 
   

      Je continue avec la partie bureau sur laquelle je n’ai pas passé beaucoup de temps, c’était surtout du courrier à trier et des carnets à ranger, encore et toujours ! Sans compter que je venais d’acheter une toile pour ma broderie le samedi et qu’elle n’était pas rangée au bon endroit. J’en ai profité pour réorganiser tous les sacs dans le coinet jai quand même donné un coup de chiffon dans toute cette zone or la poussière n’a pas volé partout, contrairement au chevet numéro 2 qui était bien sale. Pourquoi est-ce que je l’appelle ainsi ? Pour la simple et unique raison qu’il a été acheté après que toute la chambrée a été montée et installée. Et comme je n’ai pas de place pour mettre l’imprimante et que ce chevet est de bonne qualité, l’idée a été de la poser dessus. On y retrouve mon planner dans lequel je note mes idées d’articles, un pot à stylos, un coeur qui bouge avec la lumière naturelle, un DIY et un ours qui fait du violon. Et chacun de ces objets a laissé une trace tellement nette que j’aurais pu les replacer au millimètre près. Ne trouvez-vous pas que le Swiffer a encore fait des miracles ? J’ai remis exactement comme c’était. Dans peu de temps, je vais apporter quelques changements avec ma déco d’automne.

  

     Et il est temps de terminer ce nettoyage en s’attaquant au dernier meuble, à savoir le chevet numéro 1 qui en avait bien besoin aussi. Ce meuble est assez chargé mais il faut dire que mon coffret à bijoux Audrey Hepburn et ma lampe prennent de la place. Le petit fauteuil que vous apercevez en arrière-plan vient de chez Tati. Quant à la petite commode en effet verre avec la Tour Eiffel, il me semble que ça vient de chez Leclerc. Quand j’ai fini de passer le Swiffer, j’ai également tout remis à sa place.

     J’espère que cet article vous aura plu, je pense publier d’autres articles consacrés au routine du rangement et du ménage. Pour me débarrasser de toute cette poussière, il a fallu que j’utilise deux chiffons Swiffer. C’est dire s’il y en avait !

vendredi 11 septembre 2020

Mallette de maquillage vintage

   Bonjour et bonne lecture !

   Si vous avez suivi mes derniers articles, vous avez pu vous rendre compte qu’il existe un lien avec la rentrée scolaire de ce début du mois de septembre. Ici, il n’était pas question de vous proposer des listes de fournitures ou de les acheter et de vous les montrer dans un article. Je n’ai pas orienté mes articles dans ce sens puisque je n’ai pas besoin d’articles précis de papeterie. Comme je ne vais plus à l’école, j’achète en fonction de ce dont j’ai besoin et ce qui me fait envie. L’agenda Teo Jasmin est un parfait exemple. Récemment, j’ai passé une commande sur Amazon. En réalité, mon panier contenait deux articles or j’ai dû en retourner un car la couleur envoyée ne correspondait pas à celle demandée. Je m’explique : j’avais commandé un lot de 10 pinceaux roses avec le manche en marbre. A la place, j’ai eu ces mêmes pinceaux mais en noir avec le manche noir, autant dire d’une tristesse. Heureusement, le deuxième article était bien celui que j’avais demandé, à savoir une mallette de maquillage vintage. Si ça vous tente, je vous laisse lire la suite pour découvrir ce qu’elle contient.

 

   Lorsque j’ai ouvert le carton d’emballage, j’ai été émerveillée par ce modèle, peut-être même encore plus que quand je l’ai repéré sur le site. Le visage de cette femme est représentée sur 3 faces de la boîte avec un aperçu de ce que contient cette mallette et on se rend compte qu’il y en a des choses à découvrir ! Lorsque j’ouvre le carton, j’aperçois un joli vanity dont le dessus est matelassé. Il s’attrape par une poignée où on retrouve une continuité du motif vintage. Une étiquette cartonnée attachée à cette poignée répertorie tous les produits et accessoires qui se cachent à l’intérieur. Je ne pense pas laisser cette étiquette accrochée à la poignée mais je compte bien la garder, tout comme la boîte cartonnée que je trouve trop jolie. Elle se fond comme élément de décor dans un coin make-up ou, pour celles qui ont cette chance, dans une pièce dédiée qui sert à la fois de dressing et de coin maquillage.

 

     Afin d’accéder à tout ce que contient cette mallette, une fermeture en fait tout le tour. Et lorsqu’on soulève le “couvercle”, on aperçoit déjà de nombreux produits. Je commence par la partie amovible où on trouve de nombreux pinceaux pour le teint et pour les yeux, un peigne à sourcils, un crayon noir pour le contour des yeux et un crayon marron clair pour le contour des lèvres. Deux bandes élastiques retiennent l’ensemble. Un petit miroir en demi-cercle se cache derrière tous ces indispensables de la beauté.

    Sur la partie inférieure, des pinceaux à double embout entourent les fards à paupières. Je pense que la mallette s’en tient à trois pour une question d’esthétique quand on l’ouvre et la ferme, pour respecter ce demi-cercle. Donc, pour proposer encore plus de teintes, chaque compartiment comporte deux fards à paupières. Il y a de quoi réaliser des jolis maquillages des yeux avec cette large gamme de 18 teintes. Et ce sont tout à fait les couleurs que je porte au quotidien. Je vous le dis, il y en a vraiment pour tous les goûts.

    De chaque côté de cette première partie sont cousus deux petits crochets qui se confondent avec le reste. Ces crochets permettent de soulever le plateau et d’accéder aux produits qui se trouvent en-dessous. Le motif du couvercle est repris sur ce petit plateau mais pas avec la sensation matelassée cette fois-ci.

 
 

   A première vue, cette mallette ne paraît pas très grande mais elle en contient des produits et des accessoires ! Dans le fond de cette mallette se cachent 3 vernis (je crois que vais essayer le rose très prochainement), 4 rouges à lèvres, 3 blush à utiliser en toutes saisons, 2 brillants à lèvres et 2 brillants à lèvres à double embout (les tubes roses). J’ai recompté deux fois pour être sûre : cette mallette contient donc 36 produits ! D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur cette marque, je vous recommande de vous rendre sur le site Univers Beauty (je vous mets le lien ici :https://www.universbeauty.fr/)

     J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous aura peut-être donné envie d’acheter à votre tour cette mallette dans un esprit vintage, ou une autre dans le même genre. Et rappelez-vous, si les produits sont bien vendus et expédiés par Amazon et que votre panier atteint 25 €, les frais de port sont gratuits.

mardi 8 septembre 2020

Slogans des marques de papeterie

    Bonjour et bonne lecture !

    Après avoir consacré deux articles à l’organisation de son bureau et à la liste des choses qui me font envie dans les rayons de la rentrée scolaire, je me suis dit qu’il serait intéressant de parler des marques de papeterie. Comment est-ce qu’une marque peut se faire connaître ? Je répondrais tout simplement par la simplicité de son nom, de par sa pronociation et par son peu de syllabes. Je m’explique : personne n’a envie de retenir un nom qui fait quinze syllabes. Bon d’accord, j’exagère mais vous aurez compris le principe. De nos jours, Internet est un très bon moyen de se faire connaître, la publicité a toujours attiré d’éventuels consommateurs, encore faut-il qu’elle soit mémorable… Il ne faut pas non plus en oublier le slogan qui est rattaché à cette marque. Certains slogans en sont tellement indissociables qu’ils traversent les années sans jamais se démoder. Dans cet article, je vais donc évoquer les slogans des marques de papeterie.

     Je commence avec la marque BIC. C’est une société française fondée le 25 octobre 1945 et dont le siège social se situe à Clichy, ville dans laquelle était implantée l’usine qui fabriquait des pièces détachées de stylos plumes et de porte-mines. Cette entreprise est connue principalement pour ses stylos or elle propose d’autres produits comme des briquets ou encore des rasoirs. Par la suite, l’entreprise rachète le brevet du stylo à bille inventé par le Hongrois László Biró qui date de 1938 et lance, en 1950, le stylo à bille Bic Cristal qui a été, depuis, vendu à plus de 100 milliards d’exemplaires et reste encore le stylo le plus vendu dans le monde. C’est sans doute pour cela que tout peut être “BIC fait, bien fait”. Afin d’en savoir encore un peu plus sur la marque, je vous mets quelques dates-clés ici :
- en 1970, le BIC 4 couleurs est lancé
- en 1973, BIC lance le briquet BIC
- en 1975, lancement du rasoir BIC, premier rasoir jetable
- en 2020, lancement du BIC 4 couleurs avec un aspect velours

     Je poursuis avec la marque Stabilo qui est réalité une marque allemande qui a vu le jour en 1855 à Nuremberg. C'est le diminutif du nom de famille qui a inspiré le symbole de l'entreprise encore utilisé aujourd'hui : le cygne (en allemand der Schwan). Dès 1875, le cygne est utilisé comme logo de la marque. En 1875, l'entreprise lance le crayon à copier. En 1925, c'est au tour des crayons de couleur à mine fine que l'on appela Staiblo en raison de leur résistance à la rupture. Et ce n’est qu’en 1971 que le surligneur Stabilo Boss n’apparaît. En effet, c'est lors d'un voyage aux États-Unis que Günter Schwanhäußer découvrit l'existence d'un crayon-feutre qui permettait de surligner les documents. Si l'idée lui sembla bonne, le produit n'était pas assez convaincant à ses yeux. De retour à Nuremberg, il mit tout en œuvre pour mettre au point un marqueur fluorescent, révolutionnaire sur le marché. Grâce à Stabilo, n’hésitez pas à “donner des ailes à vos doigts”.

     Pour poursuivre dans le domaine de l’écriture, j’intègre ici la marque Pilot. Depuis sa création en 1918, à nos jours, PILOT n’a eu de cesse d’innover et de repousser les limites de la technologie appliquée aux instruments d’écriture. PILOT est aujourd’hui l’un des seuls fabricants mondiaux capable d’assurer toutes les étapes nécessaires à l’élaboration d’un instrument d’écriture. Cette maîtrise est due à un service de recherche et développement particulièrement performant, à un bureau de design intégré, à un outil de fabrication puissant et à un réseau commercial réparti sur tous les continents. Et grâce à sa gamme FriXion, vous “écrivez, supprimez, recommencez”.

     Il est temps de passer à la marque Maped dont je me souvenais du slogan avant de faire des recherches. Maped, acronyme de Manufactures d’Articles de Précision Et de Dessin, est une société française fondée en 1947 à Annecy. Lors de sa création, la société fabrique des compas traditionnels en laiton. En 1985, Maped diversifie son activité en produisant des ciseaux. Trois ans plus tard, la société se lance dans les gommes. Il faut attendre l’année 1993 pour voir apparaître sur le marché des accessoires de bureau, des agrafeuses et des perforateurs. Tout vient à point qui sait attendre : en 1996, Maped lance sa création de taille-crayons, d’accessoires scolaires et d’outils d’encadrement. Grâce à tout cela, on peut devenir “malin comme Maped”.

     Même la marque de colle UHU, la marque au célèbre bâton jaune, ne fait pas exception à la règle. Il s’agit ici d’une marque créée en Allemagne en 1932 par un certain August Fischer, un pharmacien. Il en fait une fourniture de bureau et lui donne le nom de UHU, le hibou grand-duc en allemand, qui vit dans la Forêt-Noire, près de laquelle la société est implantée. Les produits de la marque vont de l'adhésif à usage domestique à de la colle, de l'adhésif et des produits d'étanchéité pour une utilisation industrielle très spécialisée. Voilà pourquoi UHU “colle tout sur tout”.

      Je crois que tout le monde aura au moins une fois dans sa vie utilisé cette marque, je peux bien évidemment parler de la marque Canson. Si on se fie à l’Histoire, l'entreprise Canson est issue d'une tradition familiale de plusieurs siècles. Jean Montgolfier, fait prisonnier lors des croisades à Damas, aurait, au XIIe siècle, appris à fabriquer du papier. Après son évasion, il aurait rapporté le secret en Europe, se serait installé dans la production de papier, afin de remplacer le parchemin. En 1557, une papeterie s'installe à Vidalon-lès-Annonay, sur le bord de la Deûme, rivière qui descend du Mont Pilat et dont l'eau claire permet de fabriquer des pâtes à papier bien blanches. L'histoire de Canson se confond avec celle de la famille Montgolfier, qui s'est illustrée par son activité dans le domaine de la papeterie mais aussi par la conception de la première montgolfière, en 1782, dont l'enveloppe était constituée de papier issu d'une de ses fabriques. Le logo de Canson représente encore aujourd'hui une montgolfière stylisée. A travers cette lecture, on comprend mieux le pourquoi du slogan : “Canson, espaces libres de créativité”.

     J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez pu en apprendre un peu plus sur certaines marques que vous avez peut-être même à la maison. Et dire que tout est parti d’un stylo BIC avec lequel je notais quelques idées pour l’article précédent.