lundi 22 octobre 2018

Ouverture du magasin Noz à Gonfreville-l’Orcher

      Le magasin Noz implanté à Gonfreville-l’Orcher a ouvert ses portes le 16 octobre 2018. Comme le petit-déjeuner n’était pas offert aux premières heures de l’ouverture (contrairement à Primark), le magasin n’a pas connu la grande affluence. Je m’y suis rendue quelques jours plus tard et je ne peux pas dire qu’il y avait foule. Dès le départ, on ne se bouscule pas dans les rayons pas toujours remplis. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce concept, Noz vend essentiellement des produits destockés comme des livres, de la nourriture, des vêtements, des articles pour la maison... Mais, comme pour la majorité des enseignes qui adoptent cette pratique, il est conseillé de faire le tri parce que tous les produits ne sont pas signficatifs d’une bonne affaire. Noz a remplacé un autre magasin vendant également des produits destockés répondant au nom de Mégastock. J’avoue que j’ai trouvé des pièces intéressantes quand ce magasin existait. Concernant Noz, il a fallu que j’attende de terminer mon tour de magasin pour commencer à acheter.

       Voilà donc ma première trouvaille dans ce magasin où je n’ai pas spécialement eu de coup de coeur. Peut-être aussi parce que je suis habituée à me rendre dans le magasin Noz de Gruchet-le-Valasse (commune de Seine-Martime située à une trentaine de kilomètres du Havre) qui est beaucoup plus grand et mieux disposé. C’est assez étrange de découvrir des enseignes plus grandes dans des plus petites villes. Le magasin Action situé au même endroit est mieux aménagé que celui du Havre où il y a souvent du fouillis. Pour en revenir à ce produit, j’ai décidé de repartir avec car j’adore la couleur de ce vernis qui m’a coûté 65 centimes. Je rédigerai un jour un article à ce sujet, alors même que je n’ai que quelques bouteilles.

 

      Ce pinceau à maquillage est ma deuxième et dernière trouvaille. Je l’ai payé 89 centimes. J’ai déjà des pinceaux pour appliquer la poudre mais celui-ci me tentait bien, avec sa nuance de violet sur le manche. Il est venu compléter ma collection dans ce pot acheté chez Ikéa. J’ai un autre pot en porcelaine mais il n’y a pratiquement plus de place. D’ailleurs, il faudrait que je réorganise mes pinceaux en fonction du teint ou des yeux. Depuis que j’ai découvert les pinceaux colorés ou avec des motifs comme ceux des poissons, je suis devenue une véritable fan (ce n’est pas le terme exact mais on voit de quoi je parle). Pour cela, je n’ai pas besoin de dépenser des fortunes pour être contente puisque certains pinceaux valent 2 euros et le dernier en date est un bon exemple.

       Bien entendu, cet article n’est pas rédigé dans le but de dénigrer une enseigne qui vient de s’implanter mais il est vrai que je m’attendais à mieux. Je ne m’y précipiterai pas chaque fois que je me rendrai au centre commercial de Gonfreville-l’Orcher, contrairement à Primark où je lâcherais bien quelques sous lors de mes visites.

vendredi 19 octobre 2018

Petit chien en strass

     Lorsque je reste chez moi, j’occupe ces moments libres à travers différents loisirs créatifs comme le point de croix, le tricot, la couture… Depuis que j’ai découvert les tableaux à recouvrir de strass, c’est devenu une vraie passion. Ne sachant pas trop à quoi m’en tenir, j’ai d’abord acheté des petits modèles chez Action (modèles terminés et présentés dans différents articles dont voici un exemple : https://blogdemissidees.blogspot.com/2017/11/renard-en-strass.html). Lorsque j’ai senti que cette activité me plaisait, j’ai acheté un modèle plus grand sur le site de la Maison du Canevas et de la Broderie représentant un couple de chats mignons. Ce modèle est également terminé et encadré. Tout récemment, j’ai acheté un autre tableau en strass au format carré de 20 cm sur ce même site qui est une vraie mine d’or dans ce domaine. D’ailleurs, j’avais présenté ma commande dans un article dont voici le lien : https://blogdemissidees.blogspot.com/2018/08/commande-internet-dun-tableau-en-strass.html. Et j’ai été tellement active que ce tableau est également terminé !

       C’est vrai qu’il est trop craquant ce chien ! Tous les tableaux en strass se regardent de loin sinon, on ne perçoit pas les reflets dans le dessin. Enfin, cette remarque est valable pour tous les tableaux, peu importe la manière dont il est travaillé. Il n’y paraît pas en le voyant mais ce petit toutou et le paysage autour de lui nécessitent 32 couleurs. Rien que ça ! Cette activité en soi n’est pas compliquée, il suffit juste de faire preuve de patience et de minutie. Je dirais que la patience et la minutie sont des qualités requises dans tous les loisirs créatifs.

       Afin de ne pas laisser ce tableau traîner dans un tiroir (ce serait du gâchis, surtout que ça demande du temps), je suis allée acheter un cadre chez Leroy Merlin. En ce qui concerne la couleur, je suis restée dans le même esprit que le cadre dessiné sur le carton d’emballage. Je trouve que ça fait ressortir ses oreilles. Et pour créer ce contour blanc, j’ai utilisé le passe-partout fourni avec le cadre qui a simplement été retaillé. Ce chien remplace actuellement un portrait de femme réalisé au point de croix qui a également sa place sur mon blog. Il s’agit du tableau de la Reine Astrid.

       Je n’ai pas encore commandé un autre tableau en strass sur ce même site, je verrai bien où me mènent mes inspirations. Je peux me laisser tenter un jour quand le site propose une baisse du prix des frais de port ou la gratuité de ces frais si la commande est allée chercher en point retrait. En tout cas, je suis prête à exécuter un autre tableau, même plus grand.

mardi 16 octobre 2018

Chocolats Lindt

    En ce moment, je suis en mode détente et cocooning. J’ai déjà expliqué que cela pouvait passer par une tasse de thé par exemple. J’ai omis de préciser que la sieste comptait parmi ces instants. Enfin, quand elle ne dure pas tout l’après-midi comme moi. C’est à croire que je n’avais rien d’autre à faire ce jour-là ! Mon petit remontant à moi ou moment douceur consiste en un carré de chocolat. Je craque surtout pour le chocolat noir de la marque Lindt.

 

     Voilà mes deux tablettes préférées de la marque. La première (entamée comme vous pouvez le voir) se vend à l’unité ou en lot de 3. Comme je suis une gourmande en matière de chocolat, je mange les carrés par deux ou par quatre. La deuxième se vend à l’unité et comprend des carrés deux fois plus gros. Ces tablettes peuvent être achetées dans n’importe quelle grande surface, ceci dit à des prix différents.

  

      Je vous montre également cette boîte qui m’a été offerte par mon compagnon alors que nous nous promenions au Honfleur Outlet, là où se trouve la boutique Lindt. En réalité, tout ce qui figure en photo sur ce blog est un cadeau. A chaque visite, un chocolat est offert à tous les visiteurs par un membre du personnel très accueillant. Dans la boutique, on peut acheter des tablettes qu’on ne trouve pas dans les commerces habituels ou des chocolats individuels à glisser dans des petits cartons ou dans des boîtes plus grandes comme celles-ci. J’ai choisi ce modèle parmi deux autres parce que les couleurs étaient plus vives. Pour l’ouvrir, il suffit de retirer les deux rubans sans les dénouer et cette boîte se transforme en un joli rangement. Moi qui suis une grande fan de déco, je trouve toujours des objets sympathiques dans les choses les plus simples.

        Ces boîtes proposées par la boutique Lindt sont raffinées comme leur chocolat. Décidément, si je retourne à Honfleur, après un détour par la Fabrique à Biscuits, une halte à la boutique Lindt s’impose. Encore des achats gourmands en perspective ! Je pourrai aussi me faire plaisir en allant dans un centre commercial. Et si un catalogue lance une promo sur les produits Lindt, c’est encore mieux ! 

vendredi 12 octobre 2018

Moment cocooning

   Quelle défintion pourrait-on donner à un moment cocooning ? Je dirais aucune et plusieurs à la fois. Je m’explique : le moment cocooning dépend de la personne et notamment de ses besoins. Pour certains, ça peut être prendre un bain en plongeant des bombes de bain dans l’eau qui la colorent comme celles vendues chez Lush. Pour d’autres, ça peut être s'installer dans un fauteuil confortable sous un plaid avec un bon livre. Pour certaines femmes, ça peut être refaire sa manucure incluant même son vernis en accord avec ses tenues ou la saison. Voilà pourquoi je dis qu’il est difficile d’approfondir le sujet.

 

      Pour moi, ce moment cocooning commence dès que je rentre chez moi et que j’enfile ces chaussons. Ce moment est précieux surtout l’hiver lorsque je me débarrasse de bottines montantes qui pèsent leur poids au fil de la journée. La première paire fermée derrière le pied a été achetée chez Besson. Les chaussons ne sont pas tous à prix abordables mais il suffit d’attendre les soldes ou les promos qui se profilent régulièrement. J’enfile donc cette première paire surtout l’hiver car ils sont en matière douce et donc ils tiennent bien chaud. Je passe ainsi d’une pièce à l’autre avec aisance. Quand je suis assise sur mon lit et que j’ai froid aux pieds, j’enfile un gros chausson dont voici le lien https://blogdemissidees.blogspot.com/2018/01/un-gros-chausson.html.  La deuxième paire ouverte derrière le pied a été achetée chez Primark et coûte 6 euros. C’est la première fois que j’achète des chaussons chez Primark, je verrai bien à la longue question de qualité. Pour l’instant, je n’ai pas à m’en plaindre.

      Pour compléter ce moment cocooning, après avoir enfilé une bonne paire de chaussons, je peux boire du thé dans une de ces tasses qui proviennent de chez Maisons du Monde. Bien entendu j’en ai d’autres mais je ne peux pas tout vous montrer sinon, on va penser que j’en fais une collection. Ce n’est pas tout à fait vrai mais les enseignes sortent des collections qui me font craquer. Comme d’habitude, je ne me suis pas arrêtée sur une enseigne en particulier comme le reste. Par exemple, j’ai des coussins qui ont été achetés chez Bouchara (anciennement Eurodif), Gifi, Babou… La dernière tasse qui n’est pas en photo m’a été offerte et vient de chez la Foir’Fouille. Elle est originale car l’anse rose ressemble à une chaussure ! Donc, pour accompagner ce thé, je peux manger un biscuit comme ceux de la Fabrique à Biscuits (mon article précédent) ou encore ceux de la grande surface (des cookies Cadbury, des Pepito…).

       Lorsque les températures diminuent et que le soleil se couche plus tôt, rien de tel que de se glisser dans une paire de chaussons avec un motif qui nous plait, qu’on a envie de mettre dès qu’on les voit. Je n’oublie pas qu’un bon livre fait défiler les minutes sans les voir, en plus si il est accompagné d’une lumière douce.

mardi 9 octobre 2018

La Fabrique à Biscuits à Honfleur

     Comme les fermetures de magasins, les ouvertures de magasins se remarquent à leur façon, surtout quand il s’agit d’enseignes non implantées encore. En effet, Honfleur a obtenu le projet concernant la création d’un centre commercial Outlet qui compte Camaïeu, les Galeries Lafayette, Guess… Cela signifie que les enseignes pratiquent des prix bas toute l’année, jusqu’à moins 30% par rapport au prix affiché. Hormis Lindt, Haribo et Kusmi Tea qui vendent au prix normal toute l’année, sauf quelques produits destockés de temps à autre. J’adore me promener dans les magasins de vêtements et découvrir les nouveautés du moment mais flâner dans des magasins de déco est également un plaisir pour les yeux. En y réfléchissant bien, je préfère les magasins de déco comme Maisons du Monde ou Casa que les magasins de vêtements qui copient les uns sur les autres.

      Le centre Outlet se remplit au fur et à mesure d’enseignes comme La Fabrique à Biscuits qui a ouvert ses portes le 7 août 2018.

 

        L’enseigne se présente ainsi avec sa construction en bois qui offre un endroit pour entrer et un endroit pour sortir.

 

 

    L’entrée de cette Fabrique ressemble à un petit musée ou exposition où est racontée une histoire bien sympathique. Cette histoire concerne deux personnages principaux qui répondent aux doux noms de Violette accompagnée de sa poule et de Lucien accompagné de sa vache Merveille.  Des objets anciens ou non sont disséminés ça et là comme ces pots à lait, une balance à deux plateaux avec des poids ou encore un vieux poste de radio. Sans compter le nombre incalculable de cuillères en bois accrochées au mur. Je m’amuserai peut-être à les compter la prochaine fois que j’y retourne.

 

     Lorsqu’on quitte le musée, on entre dans le vif du sujet, à savoir les biscuits et autres douceurs. Ainsi, on y trouve évidemment des biscuits, des madeleines, des macarons avec différents parfums. Soit on les achète au détail et on les glisse dans un sachet comme celui-ci ou dans une boîte, soit on achète des boîtes remplies d’avance (ce qui limite le choix). Il y en a vraiment pour tous les goûts et ils sont très bons. J’ai une préférence pour un biscuit au chocolat. Je me remplirai bien un sachet la prochaine fois.

     Je partage souvent ce qui se passe autour de chez moi ou à quelques kilomètres, vu que j’habite au Havre et que Honfleur se rejoint en ligne directe en passant par le pont de Normandie. Cette enseigne compte parmi mes préférées, en plus de Lindt où je raffole de leur chocolat noir !

mardi 2 octobre 2018

Fermeture du magasin Gémo à Gonfreville-l’Orcher

     Je vais souvent dans cette zone commerciale car l’enseigne Leclerc y est implantée et certains produits sont moins chers qu’à Auchan. Je parle bien entendu de marque égale. Sans compter qu’il y a des promotions intéressantes. Mais, depuis un moment déjà, on pourrait presque dire que cette zone est sinistrée. En effet, les magasins ferment les uns après les autres sans pour autant s’installer ailleurs. En exemple de magasin qui a changé d’endroit, je peux citer les 4 Murs. Il s’est implanté dans une zone récente qui a vu émerger deux magasins de bricolage comme Leroy Merlin. Et en exemple de magasins qui ont fermé, je peux citer Z (magasin de vêtements pour enfants), Mégastock ( on y trouvait un peu de tout) et Fly où j’adorais flâner à travers les rayons. Mais le magasin touché par cette loi des séries et auquel personne ne s’attendait est Gémo.

 

      Lorsque j’ai vu que ce magasin fermait ses portes définitivement, j’ai voulu jeter un coup d’oeil dans ce qui restait. Je n’ai trouvé que ces deux jupes, tout simplement parce qu’il n’y avait plus ma taille. Et pour les chaussures, le résultat fut identique: soit c’était trop petit (pointure 36), soit c’était trop grand (pointure 40). Et il ne fallait pas non plus espérer trouver une doudoune pour l’hiver, étant donné que le magasin n’avait pas reçu les nouvelles collections. Je dis que je n’ai trouvé que deux articles : c’est déjà bien mais, si j’avais pu acheter des petits hauts pour me constituer un ensemble ou un pull tout doux, ça n’aurait pas été de refus. Surtout que le magasin a commencé à solder tous les articles à moins 50%. Lors de ma visite, de nombreux articles manquaient à l’appel et tous les articles étaient destockés à moins 60% ! Autrement dit, j’ai payé 4 euros chaque jupe au lieu de 10 euros. Je trouve que j’ai fait une affaire. Sur une photo, les couleurs ne sont pas très réalistes car la jupe grise est plus foncée que cela, tout comme la jupe bordeaux.

  

      A défaut d’avoir trouvé un petit haut pour aller avec ces jupes, je pourrai au moins sortir avec ce sac qui s’accorde parfaitement aux tonalités automnales des deux articles précédents. J’ai commandé ce sac à dos sur le site Showroomprivé.com. En faisant défiler les pages de la vente Dogo (c’est le nom de la marque), je louchais sur tous les articles où apparaissait Audrey Hepburn. Après réflexion, j’ai mis ce sac dans mon panier et ai passé commande. Le site proposait également des chaussures mais je craignais que la pointure ne soit pas la bonne, même après avoir consulté le tableau des tailles et des pointures. Je ne sais pas encore si je vais sortir de chez moi avec ce sac qui peut contenir tout ce dont j’ai besoin ou si je l’utilise plutôt comme un rangement. A croire que je n’en ai jamais assez !

       A proximité de chez moi, à Montivilliers, un magasin Gémo résiste encore or il ne propose pratiquement plus de chaussures et le rayon pour les hommes est quasi inexistant. De toute manière, depuis que le magasin s’est déplacé afin de s’installer dans la galerie marchande, je ne trouve plus rien.

vendredi 28 septembre 2018

Créativa 2018 (2/2)

     J’avais choisi de couper ma présentation du salon Créativa 2018 en deux parties : la première partie consacrée au salon même avec la mise en avant des partenaires ainsi que les événements qui se déroulaient tout au long de la journée et la deuxième partie consacrée aux achats effectués là-bas. Me voici maintenant prête à vous montrer tous ces achats qui proviennent de stands différents.

       Je retrouve ce stand à chaque fois que je vais à Créativa, que ce soit à Rouen ou à Deauville. En général, j’achète un carré de tissu vendu 4 euros que je dois encore transformer en un coussin et un sac avec des lanières larges. Un rangement est toujours utile, ne serait-ce que pour y stocker des magazines ou des livres sur les loisirs créatifs. Autant rester dans la même thématique ! Cette année, j’ai visé plus grand avec ce pan de tissu aussi épais que celui des carrés. Je l’ai payé 9 euros. Je n’ai pas encore une idée précise de ce que je vais en faire mais je finirai bien par trouver. Je vous partagerai cette réalisation dans un article par exemple.

     Je suis restée dans l’esprit des loisirs créatifs, et principalement dans la couture avec ces tampons. Je pourrai réaliser un classeur avec des patrons et glisser une première feuille qui donne le ton, à la façon d’une couverture de livre qui nous plonge dans l’ambiance. Ces tampons coûtaient presque 6 euros. J’en avais déjà acheté à Créativa à Deauville, ce qui me fait penser que ce serait une bonne idée de réorganiser tout cela.

     J’ai acheté une autre plaque de tampons mais cette fois dans un esprit très rétro avec cette femme qui porte une belle toilette de l’époque et cette bouteille de parfum qu’on a envie de poser sur sa coiffeuse. Ces tampons proviennent du fameux stand déjà présent à Deauville.

      D’ailleurs, pour enchaîner avec le parfum que je mettrais bien volontiers en évidence, j’ai acheté celui-ci confectionné avec du plâtre. Je crois qu’il coûtait 2,50 euros. Il ne va pas rester à l’état brut, il va être peint avec des couleurs choisies à l’avance. Je l’aurai ma bouteille de parfum !

      Je suis une incorrigible à ce salon. Un stand propose essentiellement des perles, des fermoirs, des bagues sans rien dessus mais également des objets à customiser. Cette année, j’ai repris deux stylos avec des citations comme " Je peux pas, j’ai tricot ”  ou encore “ Je peux pas, j’ai couture ”. Je vais bientôt être obligée de founir cette explication, stylo à l’appui, afin d’expliquer pourquoi je suis si débordée. D’autres citations aussi sympathiques étaient disponibles à la vente et elles touchaient tous les domaines.

 

       Je ne pouvais pas repartir de ce salon sans acheter au moins un point de croix. En plus, cette collection propose des modèles raffinés. D’ailleurs, la femme en violet qui figure sur un de mes articles est issue de cette série. Au lieu de payer 60 euros, autrement dit 30 euros par modèle, je n’ai payé que 40 euros. L’appareil des cartes bleues refusait de fonctionner et il me restait 42 euros dans mon portefeuille. Comme j’achète à son stand chaque année et que je lui parle des modèles que je réalise, il m’a donc cédé ces points de croix pour 40 euros. Ce geste est assez inattendu mais surprenant dans un sens positif.

       Un point d’accueil se trouvait à l’entrée du hall où se tenait le salon. Avant de commencer ma visite, j’ai récupéré un plan posé sur une table, ce qui m’a permis de trouver l’horaire des défilés. Mais, au moment de repartir, je trouvais étonnant qu’il n’y ait pas un sac reprenant l’affiche du salon. Alors, j’ai posé la question à l’accueil où le sac était encore disponible. J’ai déboursé 2 euros et j’ai glissé tous mes achats dedans. Une année, je suis repartie sans le sac car tout le stock avait été écoulé.

        Encore un article qui met bien en avant mon goût pour les loisirs créatifs et ce genre de salon est une parfaite occasion d’en découvrir d’autres.