vendredi 3 avril 2020

Mes vernis OPI

      Bonjour et bonne lecture !

      Depuis un moment, je prends plus soin de moi. Vous avez pu lire de nombreux articles sur le maquillage que je possède (palettes achetées, rangement et organisation…), les produits de soin pour la peau (produits démaquillants…). Cela passe aussi par le choix de la bonne tenue dans laquelle je vais me sentir bien, des bons accessoires qui mettront justement la tenue en valeur. Mais à quoi servent tous ces efforts si on n’a pas des mains soignées ? Cela commence par une crème nourrissante aussi bien l’hiver que l’été. Pourquoi? Parce que nos mains sont soumises au froid de l’hiver, d’où l’intérêt quand même de les protéger avec une jolie paire de gants. Et parce que nos mains sont fragilisées par une exposition prolongée au soleil. Ensuite vient le soin des ongles. Et quel plaisir d’appliquer un joli vernis ! C’est justement le sujet de cet article, et plus particulièrement de la marque OPI. Pour ne rien vous cacher, j’avais passé une commande sur le site ShowRoomPrivé liée à cette marque où étaient disponibles des vernis, des bases, bref un panel important de produits. Après avoir fait défiler toute la page, j’ai glissé cinq produits dans mon panier que je vais vous présenter. 

      Je vais vous présenter cette marque dont, je pense, tout le monde a entendu parler au moins une fois. Messieurs, je ne vous en veux pas si cette marque ne vous dit absolument rien ! Cette marque à prononcer à l’anglaise lettre par lettre a commencé par fabriquer des produits dentaires dans les années 80. Rien que ça ! En réalité, les composants de ces produits dentaires étaient similaires à ceux utilisés dans la fabrication d’ongles artificiels. L’entreprise change d’activité et se lance dans la création de produits liquides et de poudres pour les faux ongles avant de se tourner vers le vernis que l’on connaît aujourd’hui. Je ne suis toujours pas une adepte des chiffres mais, depuis son lancement, la marque a créé pas moins de 1500 produits pour le soin des ongles. Et aujourd’hui, chez les revendeurs comme Sephora ou Peggy Sage (si ces magasins avaient réellement tout le stock), on pourrait acheter 200 vernis aux teintes différentes ! Je n’ai pas la place d’en mettre autant chez moi et, si je possédais toute la collection, il faudrait que j’y réfléchisse sérieusement ! D’ailleurs, la marque propose souvent des collections liées à un pays (Pérou) ou à un film (Grease). Allez, il est temps d’entrer dans le vif du sujet et de vous présenter ces cinq vernis, de même que le coffret que je possédais déjà.

 

       Je commence avec la première teinte qui est un joli bleu et qui correspond bien au visuel du site (No Room for the blues). Je ne sais pas si je vous l’ai précisé mais chaque flacon contient 15 ml, on est sur une bonne contenance. Cette couleur donne envie de se promener le long de la mer, une petite glace à la main. Je trouve que chaque couleur est inspirante. Je vous dirai bien à quoi me font penser les autres.

 

        Je continue avec la deuxième teinte qui un bleu qui tire quand même sur le vert selon la lumière (Suzi-san Climbs Fuji-san). Je me vois bien utiliser cette teinte plus la première citée précédemment pour apporter une touche subtile. Un peu de soleil et tout baigne !

 

         Cette fois-ci, je change de nuance avec cette troisième teinte qui est un joli rosé (Arigato from Tokyo). Je vais peut-être appliquer cette teinte en premier car elle est un “passe-partout”. Et en cette période de printemps, je trouve que cette couleur s’y accorde bien, un moment de douceur en quelque sorte avec l’éclosion des fleurs.

        C’est chose faite !

 

        Je poursuis avec cette quatrième teinte qui n’est pas celle que je devais recevoir. A l’origine, j’avais commandé Got Myself into a Jambalaya qui tirait un peu sur le orangé sans pour autant avoir des effets trop prononcés. Pour je ne sais quelle raison, cette teinte a été remplacée par Aphrodite’s Pink Nightie, un ton beaucoup plus clair que la précédente, comme si vous vouliez vous créer un maquillage nude, juste une poudre pour cacher les éventuelles imperfections. J’ai quand même gardé ce flacon parce que la couleur me convient quand même mais ce n’était pas celle prévue au programme.

 

          A présent, je passe à la cinquième et dernière teinte de cette commande qui est un violet moyen, ni trop clair, ni trop foncé (Grandma Kissed a Gaucho). J’ai voulu acheter une teinte que je n’avais pas du tout dans ma boîte dédiée au vernis. A l’origine, cette boîte sert plutôt à ranger les accessoires pour les cheveux mais j’ai déjà une trousse et ils y sont très bien. Cette boîte est assez haute pour que les vernis tiennent debout et accueillent ma petite collection.

 

          Il me reste à vous présenter le coffret que j’ai acheté il y a déjà un long moment de cela. Je sais que je l’ai acheté chez Sephora pendant des soldes, surtout parce que le packaging représentait Audrey Hepburn. La remise (50% en moins si mes souvenirs sont exacts) a aidé dans la décision d’acheter ce coffret ou pas. Donc, comme vous l’aurez remarqué, ce coffret contient quatre vernis de 3,75 ml. C’est assez rigolo car, si on additionne le total des quatre vernis, on obtient 15 ml. C’est sûrement une coïncidence mais je l’ai quand même notée. Si je m’en réfère à l’année inscrite sur le côté du carton, le coffret daterait de 2016 ! Et je n’ai encore utilisé aucun de ces vernis, même pas le joli bleu ? Quelle honte !

          J’espère que cet article vous aura plu et vous aura peut-être fait découvrir une marque qui propose vraiment des produits de qualité. J’en ai profité sur le site quand j’ai vu que les prix oscillaient entre 6,50 € et 7,90 €. Ce qui explique pourquoi cinq produits ont fini dans le panier, et encore parce que j’ai été raisonnable.

mardi 31 mars 2020

Un chien en sequins

    Bonjour et bonne lecture !

     Moi qui ne suis pas du genre à rester à ne rien faire, j’ai tout intérêt à me trouver des activités diverses afin que les journées passent plus vite ! Enfin, c’est une manière de voir les choses car je m’aperçois que j’ai plus l’oeil sur ma montre ou sur la pendule en bas de mon écran d’ordinateur. Pendant cette période, j’essaye donc de varier les activités et je crois que je ne m’en sors pas trop mal. Tout récemment, j’ai sorti cette boîte contenant un chien en sequins à faire. Je me rappelais très bien que j’avais ce chien à réaliser mais je n’en avais pas pris le temps. C’est chose faite ! Pour la petite histoire, j’ai déjà réalisé des tableaux en sequins (trois exactement) représentant des robes (je vous mets le lien  juste ici si ça vous intéresse : https://blogdemissidees.blogspot.com/2019/08/tableaux-en-sequins.html). En allant faire les magasins au moment des soldes d’été, ce tableau chien était soldé à moins 70%. Mon compagnon me l’a offert, il vient de chez Pic Wic si ça vous intéresse. C’est la seule enseigne autour de chez moi qui propose ce loisir créatif. Pendant un temps, Plein Ciel a vendu des modèles mais le choix était plus que restreint. Si je souhaite acquérir d’autres tableaux, je n’ai plus qu’à me rendre sur Internet et passer une commande. D’ailleurs, je suis allée fureter sur différents sites et il en existe de très jolis que je réaliserais avec plaisir. J’ai vu un chien tout blanc tenir un pinceau dans sa gueule ou encore un couple de danseurs.

     Pour aujourd’hui, je vais m’en tenir au tableau que j’ai réalisé. Il s’agit donc d’un chien, plus précisément d’un westie, au doux nom de Fido.

      Il est recommandé de s’installer sur une surface plane bien éclairée. Comme vous le voyez, le support de base est en polystyrène. Toutes les épingles qui tiennent les sequins sont enfoncées dedans. Sur cette base, j’applique une toile en velours noir où sont représentés des petits ronds blancs. Ces ronds correspondent à l’endroit où l’épingle doit être piquée. Si on fait une erreur, il suffit de retirer l’épingle et de recommencer. Je n’ai plus qu’à utiliser le dessin de base et à suivre la légende des couleurs qui sont au nombre de 9 pour que le chien prenne forme petit à petit sous mes yeux. En parlant des épingles, il est possible d’utiliser un dé à coudre pour aider à piquer les épingles sur le support. J’ai essayé mais ça n’a pas marché, vu que l’épingle se décentrait du dé. A la place, j’ai mis un pansement et c’est tout aussi efficace, surtout si on en fait beaucoup dans la journée comme moi. J’ai dû passer même pas trois jours dessus (en n’y travaillant pourtant pas toute la journée). Je ne peux que vous conseiller de tester cette activité, vous vous prendrez vite au jeu.


 
 

      Quand on y réfléchit bien, ce genre de tableau ne nécessite pas un matériel extraordinaire et tout est fourni dans le kit. Il y a même beaucoup trop d’épingles à chaque fois. Cela dit, heureusement qu’il y en a quand même plus que prévu car certaines sont tordues, d’autres ont des bouts ronds (je n’avais encore jamais vu ça). Il en va de même pour les sequins qui sont en plus grand nombre mais certains sont cassés en deux ou abîmés sur les bords. Les sequins sont glissés dans des sachets en plastique qui ne se referment pas. J’utilise donc des pinces pour les faire tenir. Au début, une petite boîte suffisait à les ranger mais, comme j’ai décidé d’y stocker également les pinces à thème “noël”, je me sers maintenant de cette boîte en forme de coeur. Les chocolats qui se trouvaient à l’intérieur ont été mangés depuis longtemps !

 

       Alors, que pensez-vous de ce petit toutou ? N’est-il pas mignon ? Vous comprenez maintenant pourquoi j’avais envie de terminer cette activité avant d’en entamer une autre ou d’en finir une autre. Pour cette semaine, je pense terminer les contours de ma chaussure en point de croix (je vous la montrerai dans un prochain article) et commencer un coloriage que j’ai retrouvé un peu par hasard. Pendant un moment, chez Plein Ciel, on trouvait des toiles vendues par deux de grand format à colorier. J’ai déjà colorié le premier modèle qui représente une femme avec un chapeau. Cette fois-ci, ce sont deux femmes en pied. Je pense que cela va occuper une bonne partie de mes après-midis.

      J’espère que cet article vous aura plu et vous donnera l’envie de vous y mettre. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Vous aimez les lions ? Je sais qu’il existe un tableau de taille similaire. Vous aimez les chiens ? Vous allez avoir le choix, croyez-moi ! Il existe également des modèles en 3D où le principe reste le même.  

samedi 28 mars 2020

Mes rangements de carnets et de cahiers

     Bonjour et bonne lecture !

     Vous l’aurez peut-être remarqué si vous avez lu mes précédents articles que j’adore les articles de papeterie en tous genres. Pourtant, j’ai des tas de stylos (je ne les ai pas encore comptés), des crayons, des carnets, des règles, des gommes, bref on peut dire que j’ai un sacré stock. Je ne peux pas m’empêcher d’aller faire un tour dans ces rayons chez Cultura où on peut y dénicher des pépites ou encore chez Plein Ciel. Et depuis que Bureau Vallée a ouvert ses portes (je compte bien y retourner un jour), j’ai vu qu’il y avait aussi de chouettes choses. Alors pas dans tous les domaines puisqu’il n’y a aucune pochette ou classeur fantaisie.Bon, il existe du bon matériel de DIY chez Action, on peut donc customiser ces articles ou en acheter directement avec des jolies modèles chez Action. Beaucoup de mes pochettes à élastiques où je range les papiers administratifs viennent de là, de même qu’un classeur et une pochette à compartiments. Aujourd’hui, je vais aborder la question du rangement, à savoir comment j’organise mes carnets, s’ils sont triés par grandeur, par couverture (un même thème)… Pour mieux comprendre, je vais découper mon article en cinq parties.


 

       Concernant la première partie, il s’agit des carnets qui sont rangés dans une boîte qui n’est pas prévue à cet effet à l’origine. En effet, on glisse des tablettes de chocolat de la marque Lindt comme indiquée sur la boîte. Elle a été achetée vide au magasin Outlet de Honfleur. C’est un emballage cadeau original qui convient tout à fait à l’usage que j’en ai fait. Lorsque j’achète une boîte, un panier ou un autre type de rangement, je ne sais pas toujours ce que je vais ranger à l’intérieur. Quand j’ai vu que tous ces carnets pouvaient être rangés sans que le couvercle coince, je me suis dit que j’avais eu une bonne idée.


 

        Concernant la deuxième partie, il s’agit de carnets ou de bloc-notes qui sont rangés dans une boîte Les Cakes de Bertrand. Je ne sais plus d’où elle vient comme ça fait un petit moment que je l’ai chez moi. Peut-être d’une papeterie locale, je ne sais plus. Dans cette boîte, on y trouve des carnets à plus grand format.

 
 
 

        J’en arrive déjà à la troisième partie où ces carnets sont rangés dans un tiroir en tissu. En réalité, c’est un petit rangement en tissu composé de deux tiroirs que j’avais trouvé chez Tati. Je ne suis plus très sûre car on peut trouver ce genre d’article chez Babou ou Gifi. C’est bien pratique car il n’y a pas de bord superflu. Du coup ça s’encastre partout et, comme c’est du tissu, on peut le serrer contre deux parois. D’ailleurs, ce bloc complet ne contient pas que des carnets, loin de là ! Je commence avec le deuxième tiroir (c’est plus marrant) qui contient mon sèche-cheveux, mon lisseur ainsi qu’une trousse de toilette. Vous voyez, aucun rapport ! Si on passe au premier tiroir supposé renfermer les carnets, on y trouve aussi un cadre Audrey Hepburn qui vient de chez Action, un étui Dior d’un blush que j’ai eu il y a longtemps de même qu’un plumeau pour nettoyer entre les pans des radiateurs.

 
 
 
 

        J’appelle cette quatrième partie le chevet numéro 2. Pourquoi ? J’ai changé tous les meubles de ma chambre il y a quatre ou cinq ans. Je ne sais pas si vous pourrez le retrouver en magasin, c’est le modèle Khate de chez But. Il me semble qu’il existe un modèle très similaire à celui-ci. J’ai donc acheté un lit, un matelas, une armoire, une commode et un chevet. A mon anniversaire, j’ai eu le deuxième chevet sur lequel j’ai posé mon imprimante, d’où cette appellation. Pour rester dans l’esprit rangement de bureau, j’ai regroupé dans le tiroir tous les cahiers grand format, style A4. Parmi cela, on y trouve un cahier DIY présenté dans un précédent article, deux cahiers Betty Boop dont l’un vient de chez Noz et un cahier rétro trouvé chez Stokomani au moment de la rentrée scolaire.

 

        Cette partie de rangement ne vous étonnera sans doute pas, il s’agit de mon bureau. Je n’ai pas commencé par ça car les carnets n’ont pas vraiment une place attitrée, ils sont plutôt à ma disposition au cas où j’aurais besoin de noter quelque chose dans l’immédiat. Il peut s’agir d’un numéro de téléphone, d’un horaire, d’un nom, que sais-je encore. En ce moment, on trouve 6 carnets sur mon bureau, rien que ça ! J’ai décidé de reprendre l’écriture de romans policiers. Je ne serai peut-être jamais publiée, l’avenir nous le dira. Seulement, je prends beaucoup de plaisir à inventer des énigmes. Je consacre quatre carnets à cette activité, un par histoire et je n’ai pas l’intention de m’arrêter là (j’ai de quoi écrire 8 romans), un où je note les activités créatives à réaliser et un où je répertorie les produits reçus gratuitement, notamment par le biais de Hivency.

        J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez pris plaisir à le lire. Il me reste deux ou trois carnets cachés dans une autre boîte à compartiments (un Coca-Cola et un Me To You, plus un bloc-notes aimanté de la marque Vigar) et c’est tout. Dans un prochain article, je vous parlerai de ma collection Les Cakes de Bertrand qui compte des carnets. Mais pour éviter d’être trop redondante, je les ai exclus.

mercredi 25 mars 2020

L’univers Lego : Lego Friends

    Bonjour et bonne lecture !

    Qui ne connaît pas la marque Lego ? A mon avis, si je réalisais un sondage, tout le monde me répondrait qu’il connaît la marque Lego. On peut y avoir joué ou y jouer toujours, vu les nombreux modèles pour adultes qui existent. On peut aussi avoir fait découvrir cette marque à des jeunes enfants par les Lego Duplo. D’ailleurs, j’avais écrit un article sur le sujet, je vous mets le lien ici si ça vous intéresse : https://blogdemissidees.blogspot.com/2020/03/lunivers-lego-presentation.html. Aujourd’hui, je vais vous parler de la gamme Lego Friends, et plus particulièrement des boîtes que je possède. En résumé, il s’agit d’un groupe composé de cinq amies qui se prénomment Mia, Emma, Olivia, Andréa et Stéphanie. Vous aurez remarqué que seul mon prénom ne finit pas par un “a”. Je suis l’exception à la règle ! Ces cinq filles vivent à Heartlake City, une ville tout ce qu’il y a de plus charmant dont le lac est en forme de coeur ! Entourée par la mer et les montagnes, les habitants profitent d’un cadre de vie paisible et harmonieux. C’est pour ces raisons que toute la famille d’Olivia a décidé de s’y installer. La jeune fille ne tarde pas à faire de nouvelles rencontres et se lie d’amitié avec Andréa, Emma, Mia et Stéphanie. Ensemble, elles décident de former le Club LEGO Friends fondé sur des valeurs telles que l’amitié, le partage et la confiance. Toutes les 5 réunies, elles adorent se promener en ville, aller boire un milkshake au café, organiser une barbecue party dans la villa d’Olivia ou encore aider les habitants d’Heartlake City. Autant d’aventures qui font la joie des cinq copines et renforcent chaque jour un peu plus leur amitié…

       Avant de rentrer dans le vif du sujet et de vous présenter toutes ces boîtes déjà montées (à peine offertes, à peine ouvertes), je vais vous présenter ces cinq amies :
- Mia : elle aime soigner les animaux, la nature et faire de l’équitation ainsi que du canoé parmi d’autres activités sportives. Elle se régale de sandwiches et de plats végétariens.
- Emma : son esprit foumille d’idées créatives. Elle se passionne aussi pour la déco. Côté cuisine, elle aime les fruits, les légumes, le chocolat et surtout la pizza !
- Olivia : elle aime inventer des choses, faire des randonnées dans la nature. C’est la plus scientifique du groupe.
- Andréa : c’est la star du groupe d’un point de vue musical. Elle aime écrire, compose ses propres chansons et monte même sur scène pour les interpréter. Elle raffole des plats bien relevés et des milkshakes.
- Stéphanie : elle adore papoter, raconter des histoires, jouer au foot et faire la fête. Côté cuisine, elle adore les cupcakes.

      Allez, il est temps d’entrer dans le vif du sujet en vous présentant les différentes boîtes accompagnées à chaque fois de la référence et du titre :

- Boîte 1 : Les gâteaux de l’amitié de Stéphanie (référence 41308)

 

    Ici, il s’agit de contruire la cuisine dans laquelle Stéphanie va réaliser de bons cupackes, gâteau dont elle raffole. L’évier permet de nettoyer les différents ustensiles qui seront à ranger dans le placard, la porte du four s’ouvre pour de vrai, elle dispose d’un mixeur pour l’aider dans ses recettes… Pour l’accompagner, elle peut compter sur Daisy le lapin. Cet ensemble compte 94 pièces.

- Boîte 2 : La livraison de cadeaux de Heartlake City (référence 41310)

 

      La camionnette que conduit Stéphanie permet de livrer des cadeaux spéciaux dans toute la ville. En plus du véhicule, il s'agit de construire une façade de magasin avec un présentoir à cadeaux, une boîte aux lettres et une caisse enregistreuse. Cet ensemble compte 185 pièces.

- Boîte 3 : La chambre de Stéphanie (référence 41328)

 

    La chambre comprend un lit, un mini-golf, un tiroir qui s’ouvre, un drapeau, une caisse pour l’équipement de sport et une niche pour le chien au doux nom de Dash, sans oublier la figurine de Stéphanie. Cet ensemble compte 95 pièces.

- Boîte 4 : L’entraînement de foot de Stéphanie (référence 41330)

 

      Ici, il s’agit de construire un but de foot avec une plateforme de gardien mobile, un lanceur de ballon avec fonction de tir, un tableau de stratégie et un stand pour les boissons. Le chien Dash est encore une fois présent. Cet ensemble compte 119 pièces.

- Boîte 5 : Boîte coeur (référence 41356)


 

       La boîte coeur est en réalité un petit coffre sur lequel est écrit le prénom Stéphanie et dans lequel on peut ranger des articles de sport ou exposer ses récompenses. Dans le carton, on y trouve aussi un socle afin d’exposer ce coeur. Cet ensemble compte 85 pièces.

- Boîte 6 : Le buggy et la remorque de Stéphanie (référence 41364)

 

      Stéphanie profite d’une journée d’activité en plein air avec son buggy auquel est accrochée une remorque dans laquelle elle emmène son vélo (elle n’a pas oublié son casque rose) et son paddleboard. Et tout est prêt pour faire un feu de camp avec son chien Dash qui la suit vraiment partout. Cet ensemble compte 166 pièces.

- Boîte 7 : Le parcours d’obstacles (référence 41367)

 

       Ici, il s’agit de construire un parcours d’obstacles parfait pour que Stéphanie devienne une vraie championne. Mais avant le concours, Stéphanie doit laver et préparer les chevaux à l’écurie. Quand la compétition commence, elle aborde les sauts et doit faire attention à ne pas faire tomber les barres. Les spectateurs peuvent apprécier l’action et savourer une boisson depuis le balcon. L’action est filmée par une caméra de télévision puis diffusée jusqu'à un écran sur le balcon. Les concurrents prennent ensuite leur place sur le podium pour la remise des trophées. Cet ensemble compte 337 pièces.

- Boîte 8 : Le cube de jeu de Stéphanie (référence 41401)

 

      Ce cube dispose de tout l’équipement nécessaire pour réaliser des bonnes recettes de cuisine, en particulier des gâteaux. Chaque cube contient un animal surprise, c’est un chien rose pour Stéphanie. Cet ensemble compte 44 pièces.

 

        Voici quelques oeuvres de la gamme Lego Friends prises en photo chez Auchan au Havre. Ce n’est pas la première fois qu’on peut voir des grandes constructions (une voiture de course, un Père Noël ainsi que le fauteuil de Harry Potter ont déjà été exposés).

      J’ai même pu voir le personnage de Stéphanie, toujours en mode sport avec sa planche.

      J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez apprécié chaque boîte autant que moi j’ai passé de temps à les monter. A chaque nouvelle boîte, je vous la présenterai à la suite des autres.